LE PROJET DE PORT

La présence d’un port à Girolata sous forme de mouillage organisé sur bouées est récente, en effet celui-ci a été créé en 2006.
Le projet dzze création d’un mouillage organisé a émané d’une volonté collective entre la commune d’Osani, l’Union Européenne, l’Agence de Tourisme de la Corse (A.T.C), l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (A.D.E.M.E) et l’Agence de l’Environnement de la Corse. Le projet a une vocation environnementale d’une part et de sécurité d’autre part.

Un projet à vocation environnementale

Le mouillage se situe dans un abri naturel au cœur d’un site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Afin de respecter et de laisser le ce paysage exceptionnel inchangé, aucun ouvrage de protection artificielle n’a été mis en place. Ainsi l’hiver, une fois les bouées retirées, le lieu reprend entièrement son aspect naturel.

Le port permet de limiter le mouillage sauvage à proximité de la réserve de Scandola et de préserver les fonds au sein même de la baie de Girolata. Il permet également de proposer aux plaisanciers un service de récupération et de traitement de leurs déchets sur ce territoire éloigné de toutes villes et de centres de collectes.

Assurer la sécurité des plaisanciers

Le mouillage se situe dans un abri naturel au cœur d’un site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Afin de respecter et de laisser le ce paysage exceptionnel inchangé, aucun ouvrage de protection artificielle n’a été mis en place. Ainsi l’hiver, une fois les bouées retirées, le lieu reprend entièrement son aspect naturel.

Le port permet de limiter le mouillage sauvage à proximité de la réserve de Scandola et de préserver les fonds au sein même de la baie de Girolata. Il permet également de proposer aux plaisanciers un service de récupération et de traitement de leurs déchets sur ce territoire éloigné de toutes villes et de centres de collectes.

Assurer la sécurité des plaisanciers

Girolata est le seul endroit réellement abrité entre Calvi et Ajaccio sur cette côte ouest très exposée. Il était donc nécessaire de proposer aux plaisanciers un amarrage sécurisé et de mettre un terme aux accidents lors des périodes de mauvais temps. Ainsi, les visiteurs peuvent en toute sérénité profiter pleinement de leur escale au village et dans l’arrière pays.

Le projet vu par les utilisateurs

La fréquentation de la baie est pour grande partie composée d’habitués. Nombreux des visiteurs viennent à Girolata depuis des années. Ces plaisanciers ayant connu l' »avant » et l' »après » port ont accueilli le projet avec enthousiasme. Conquis et satisfaits par le service mais aussi par leur prise en charge dès leur arrivée à l’entrée de l’anse, les échos de la part de ces habitués sont très positifs depuis la mise en place du mouillage payant. L’accueil et la sécurité mis en place n’ont fait regretter à personne la période du mouillage sauvage…

Le projet de port comme vecteur de développement du village

La création du port a permis d’améliorer le cadre de vie des habitants et des visiteurs. La grande amélioration concerne la problématique de gestion des ordures dans ce lieu dépourvu d’accès routier. En effet, dans le cadre du projet un dispositif de centre de tri et de collecte des déchets a été mis en place. D’autre part, Girolata a pu se doter d’un bloc sanitaire WC et douches en même temps qu’une station d’épuration des eaux usées.
Avec l’ambition d’adhérer au réseau des ports de Méditerranée « Odysséa », Girolata pourra très prochainement proposer de nouvelles infrastructures pour améliorer l’accueil des visiteurs et l’organisation touristique du territoire.

TEMPETE DU 18/08 : Réouverture partielle lundi 29.08 quelques postes à la nuit disponibles, escales de jour et de courtes durées pour navires non habitables possibles. 

Girolata et son port ont subi d’importants dégâts. Nous ne sommes plus en mesure d’accueillir certains types de navires en sécurité. Un mouillage sur ancre reste possible sur l’avant port. Une veille VHF ch.9 est assurée.