RÉSERVE NATURELLE DE SCANDOLA

Girolata est aux portes d’entrées de Scandola, réserve naturelle à la fois terrestre et maritime, créée en 1975. Ce site naturel unique au monde, très protégé, offre une biodiversité d’exception et un grand intérêt paysager. Scandola se trouve sur l’espace du Golfe de Porto-Girolata, l’unique territoire naturel de France métropolitaine inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. La gestion de la réserve est assurée par la Parc Naturel Régional de la Corse.

Située sur une presque île, formée de roches d’origines volcaniques surgissant de la mer, la Réserve s’étend de la rive nord du Golfe de Girolata à la marine d’Elbu au sud de Galéria. Quasiment inaccessible, Scandola ne peut se visiter que par voie maritime. L’érosion marine et éolienne y ont sculpté le paysage en donnant aux roches des formes aux allures surnaturelles. Tafoni (cavités ou ouvertures dans la roche – fruits de l’érosion), orgues ryolitiques, îlots vertigineux et autres grottes émerveillent depuis des années la curiosité des visiteurs et des géologues du monde entier.

L’excellent état de conservation de la biodiversité de la Réserve Naturelle de Scandola sert de référence en Europe. La réserve fait ainsi l’objet de nombreuses recherches et suivis scientifiques.

Faune

La réserve de Scandola est aussi le terrain de vie ou de séjour de nombreux oiseaux. Construisant ses nids sur le sommet des pics rocheux, le balbuzard pêcheur est l’emblème de la faune de la réserve. Aigles royaux, cormorans huppés, faucons pèlerins et colonies de goélands ont également élu domicile à Scandola.

Flore

Sur ces falaises au teint rouge, plus de 30 végétaux ont été recensés comme endémiques dont plus de la moitié sont des espèces protégées. La réserve abrite une flore rarissime et des espèces telles que l’armeria soleirolii, l’erodium de Corse ou encore le séneçon à feuilles de marguerite. On trouve également l’arbousier, l’euphorbe arborescente, la myrte ou le lentisque.

Vie sous-marine

La clarté et la pureté de l’eau ont permis le développement d’une riche flore sous-marine avec entre autre les herbiers de posidonies. Agissant comme un véritable poumon, cette plante fait partie d’un écosystème qui abrite une vie sous-marine très diversifiée : coraux, gorgones, mérous, dentis, murènes, rougets… Il n’est pas rare non plus de rencontrer au large de Scandola des mammifères marins, des thons ou des espadons.

Afin de conserver l’équilibre et la diversité de ce milieu naturel singulier, la Réserve Naturelle de Scandola fait l’objet d’une réglementation et de nombreuses interdictions que chacun se doit de respecter. 

RÉGLEMENTATION DE LA RÉSERVE DE SCANDOLA

Respectons cette nature fragile

La Réserve Naturelle de Scandola à la fois terrestre et marine est située sur une presque île et s’étend sur 900 hectares de terre et sur 650 hectares pour sa partie marine ; un projet d’élargissement est en court. Outre son statut de Réserve Naturelle, Scandola rentre dans le cadre de nombreux autres classements visant protéger la faune et la flore qu’elle abrite des nuisances liées à l’activité humaine (site d’intérêt national, Zone Natura 2000, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, Aire Marine Protégée et bien d’autres). Il est du rôle de chacun d’adapter son comportement à la fragilité du site en respectant les réglementations en vigueur. Malgré tout, victime de son succès et soumis à une forte fréquentation saisonnière le site est en danger, respectons le.

Pour ces raisons il est interdit sur la zone de la réserve de Scandola de :

– prélever de la faune ou de la flore ;
– donner à manger aux animaux ;
– pratiquer la randonnée, l’escalade ou d’autres sports de nature ;
– camper, établir un bivouac, faire du feu… ;
– pratiquer la plongée en bouteille et la chasse sous-marine ;
– pratiquer la pêche de plaisance sous toutes ses formes, tout comme la chasse pour la partie terrestre ;
– survoler à moins de 1000 mètres d’altitude.

Restrictions pour le mouillage

Le mouillage est réglementé par un arrêté préfectoral :

– Interdiction de jeter l’ancre la nuit sur l’intégralité de la zone
– Autorisé seulement du lever au coucher du soleil
– Interdit de jour, comme de nuit sur la partie classée en réserve intégrale (de l’île du Garaglo à la Punta Palazzu).

Des panneaux sont là pour vous rappeler la réglementation et signaler ces différentes zones.

Cartographie de la Réserve Naturelle de Scandola

Le mouillage est réglementé par un arrêté préfectoral :

– Interdiction de jeter l’ancre la nuit sur l’intégralité de la zone
– Autorisé seulement du lever au coucher du soleil
– Interdit de jour, comme de nuit sur la partie classée en réserve intégrale (de l’île du Garaglo à la Punta Palazzu).

Des panneaux sont là pour vous rappeler la réglementation et signaler ces différentes zones.